couv-toulouse-lautrec-3d-light

Collection  » Grands peintres  »
Éditions Glénat, 2015

Dessin : Guillaume Dumont

Scénario : Olivier Bleys

Découpé avec un sens aiguisé du rythme, le récit d’Olivier Bleys nous régale par son sens de la formule recherché, où tourbillonnent suspense et humour. Une atmosphère burlesque qui sied comme un gant à Toulouse-Lautrec.
Cet album de Toulouse-Lautrec est sans doute le meilleur de cette collection qui débute. Une vraie surprise à lire !

Publikart

L’humour est omniprésent à travers des blagues parfois salaces, parfois raffinées, au gré des personnages et de leur état éthylique alors que l’humeur joyeuse de Toulouse-Lautrec et de sa bande nous gagne au fil des pages.

Yozone.fr

En (re)créant le contexte dans lequel Toulouse-Lautrec aurait peint ses fameux panneaux, Olivier Bleys a construit une intrigue haute en couleur, ludique, pleine d’humour et de charme qui esquisse avec délice l’ambiance du Paris de la Belle-époque, tout en brossant un portrait très vivant d’un peintre que beaucoup considéraient déjà comme l’âme de Montmartre. En parfaite osmose avec le trait spontané et frais de Yomgui Dumont…

Bdfugue.com

A

rt, débauche et enlèvements… Bienvenue à Montmartre !
À la fin du XIXe siècle, Montmartre est un quartier interlope. Un quartier où les bourgeoises viennent s’encanailler auprès des voyous et des filles de mauvaise vie ; où les vols et les bagarres sont fréquents, alors que la police des mœurs fait des descentes régulières dans les établissements mal famés. C’est là, dans les salles enfumées des bals, que Toulouse-Lautrec gagne sa réputation de peintre du vice et des bas-fonds…

Mais au début de l’année 1895, une sordide affaire secoue le milieu de la nuit montmartroise : des jeunes femmes de bonne famille disparaissent, sans témoins… Très vite, les soupçons se concentrent sur l’entourage de Toulouse-Lautrec, que les mœurs peuvent facilement impliquer dans un rapt. Des individus qui figurent tous sur les tableaux du peintre, où les silhouettes des récentes disparues semblent se dessiner en arrière-plan…

À lire

Un entretien croisé avec le dessinateur et le scénariste dans “ Culture Box ”…