couv-pastel-nrf-3d

Éd. Gallimard, 2000

PRIX FRANÇOIS MAURIAC de de l’Académie française
PRIX GEORGES RINCK
GRAND PRIX de l’Académie des Arts et des Sciences du Pastel 

Pastel est un exercice virtuose qui dit le solde fratricide des absolus et des idéaux dévoyés. Avec la sombre densité des enluminures du temps.

Le Monde des Livres

Justesse du détail, écriture joliment patinée, vifs dialogues rythmant le corps d’un récit charpenté et bien documenté : jeune auteur, Olivier Bleys a le sens du romanesque, et son Pastel garantit au lecteur une évasion fort réussie.

Le Point

À trente ans, Olivier Bleys signe là un superbe roman plein de goût, pathétique, allégorique en diable !

Madame Figaro

Alliant à une intrigue classique une écriture jeune et foisonnante, Bleys donne, avec Pastel, la preuve de son indéniable talent.

Le Nouvel Observateur

Sélection PRIX DES LIBRAIRES
Réédition club Le Grand Livre du Mois
Réédition Feryane

A

u milieu du XVe siècle, en Albigeois, Simon est compagnon dans l’atelier de teinture de son père, Lucas Terrefort.

Selon l’usage du temps, l’enseigne “ au caméléon ” pratique une seule couleur : c’est le rouge. À la suite du vieux maître, le compagnon se destine à devenir teinturier d’écarlate. N’est-il pas “ rouge jusqu’à la figure ”, avec cette tache de vin sur son visage ?
Mais voici que Simon fait la connaissance d’un riche marchand de pastel, Joachim Fressard, qui l’initie au bleu : cette rencontre, et l’appel mystérieux d’une madone peinte d’azur, persuadent le compagnon d’abandonner les cuves familiales pour se lancer dans la teinture au bleu de pastel.

Nés du rapprochement des deux hommes, les tissus “ à la Vierge ” connaissent rapidement le succès. Cependant, Fressard s’avère un protecteur ambigu, prêt à tout pour étendre sa fortune.
Un amour frelaté, des confrères hostiles, la terrible confrontation avec son père achèvent de plonger Simon en enfer : tout n’est pas rose au pays de cocagne.
Vif, animé, empreint d’humour et de poésie, le récit caracole derrière Simon Terrefort à la poursuite du bleu idéal : le compagnon risquera tout pour conquérir l’azur sans tache du manteau de la Madone…

Émission "Pas la peine de crier" France Culture - L'azure initiation

À voir