La 11e étape du Tour du monde à pied

 In Étapes Geopedis

Le 24 juin 2019, je postais sur ma page Facebook le billet suivant : 

Voici quelques jours, nous avons pris le départ d’une nouvelle étape de mon tour du monde à pied, cette fois en Russie. Nous sommes en chemin depuis une semaine, et il me semble être parti au dernier Noël. Tout en Russie se conjugue au superlatif, la vie est forte et les émotions proportionnées. Objets d’abord, à la frontière avec l’Ukraine, d’incessants contrôles par l’armée ou d’autres porteurs d’écussons (cependant, tous très courtois), nous avons depuis planté nos tentes dans des landes épineuses, franchi au GPS forêts et marécages, esquivé l’orage, fui le soleil, appâté des taons, mouches et moustiques par millions… Nous voici à Briansk, tâchant d’apercevoir, par-dessus les bouleaux et les isbas au toit crénelé, la lointaine Place Rouge de Moscou. L’aventure continue !

C’était le début d’une longue marche horizontale qui, pendant plus de 300 kilomètres, consisterait à suivre sans discontinuer l’autoroute vers la capitale. Cette voie rapide, conçue à l’usage exclusif des camions et des voitures, d’une sorte de train roulant filant au nord, deviendrait pendant cinq jours notre seul environnement, notre unique paysage.

C’est aux abords de l’autoroute que nous planterions nos tentes, c’est dans les stations-services que nous ferions provision d’eau et de nourriture ; là aussi, faute de mieux, que nous prendrions le café du matin, agrémenté de barres chocolatées vendues aux mêmes endroits.
À Kalouga, changement de régime. Nous avons posé nos sacs à dos dans cette ville marquée par l’histoire aéronautique et spatiale, où voisinent la maison d’un scientifique visionnaire, Constantin Tsiolkovski, concepteur de la fusée à étages et de l’ascenseur spatial, et un musée d’histoire de l’astronautique dont la première pierre a été posée par Gagarine le 13 juin 1961. L’effigie du premier homme dans l’espace, d’ailleurs, couvre tous les murs de Kalouga : des cafés portent son nom, des statues et des fresques affichent son fameux sourire.
Dix jours plus tard, au terme d’une marche éprouvante mais déterminée, nous foulerions les pavés émoussés de la Place Rouge, à Moscou…

Recent Posts